Authentification :
En cas de probleme, Contactez nous
 Coordonnées :
   Centre Hospitalier Bélair
   1 rue Pierre Hallali
   08011 Charleville Mézières Cedex
   tél: 03 24 56 88 88
   tél: 03 24 59 00 18
L'Arboretum
Histoire géologique

Le parc de l'hôpital est implanté à la limite de l'Ardenne primaire ( 500 à 600 millions d'années avant notre ère) sur un secteur géologique appelé le "blanc caillou" à 210 mètres au dessus du niveau de la mer. Ce terme "Blanc caillou" proviendrait du fait que l'on trouve des petits morceaux de quartz dans la terre.

Histoire du parc

L'hôpital de Bélair est construit dans le parc du Château Renaudin, lui-même construit en 1898-1899 par la famille Renaudin. Avant cette date, la propriété était un lieu de chasse avec une maison forestière dont on peut encore distinguer la "trace" près de la cour du château. La propriété a été habitée par la famille Renaudin jusqu'à la guerre 1939-1945. Après la guerre, la propriété a été vendue à l'Etat qui y a installé la CRS 23. Avec la décentralisation, la propriété est passée dans le patrimoine du département qui a décidé de construire le Centre Psychothérapique des Ardennes, sur une partie de la propriété.

En 1969, après deux ans de travaux, l'hôpital de Bélair ouvre ses portes aux premiers malades. Malgré le souci d'en préserver un maximum, la construction de l'hôpital a fait disparaître de nombreux arbres afin d'implanter les routes et les bâtiments.

En 1973, les premières replantations commencent avec la création d'une pépinière pour élever de jeunes arbres caduques ou des conifères. En 1976, les peupliers centenaires bordant le chemin de la Havetière sont abattus. Régulièrement touchés par des éclairs pendant les orages ils étaient devenus trop dangereux. En 1977, un gros abattage d'arbres est effectué par la Direction de l'époque, la plupart des Merisiers et des Frênes, (avec un diamètre de 60 cm, pour certains) sont vendus à une scierie pour quelques milliers de francs. C'est à cette époque qu'une replantation importante a commencé. Grâce à une subvention des Eaux et Forêts (aujourd'hui ONF), plusieurs milliers d'arbres sont replantés dans le parc (dont 50 % de Chênes, 30 % d'Hêtres, 20 % de Frênes). 11200 m² de bois sont ainsi créés sur des terrains en friche (ex-pâture) ou sur des pelouses à l'arrière des pavillons (A4, D2…). Ces créations représentent à l'époque 20 % de la surface boisée de l'hôpital.

Dans le même temps, la plantation d'arbres "individuels" dans le parc a continué. En 1997, 630 arbres sont répertoriés, avec 107 variétés différentes.

En 1995, pour éviter les erreurs commises lors de l'abattage de 1977, la direction signe une convention avec l'ONF pour établir un bilan afin de sécuriser le parc et les bois.

 

 128 arbres en zone boisée sont abattus.

 

 31 arbres en zone de parc sont abattus.

 

L'ONF et le service jardins divisent le parc en 13 zones et le bois en 14 secteurs. Chacun des arbres est répertorié sur une fiche avec le nom, la variété, la taille, le numéro, le secteur. Son état sanitaire est indiqué et suivi. Ces fiches sont tenues à jour. Suite à cet abattage, une centaine d'arbres (acacia, magniola, érables) et de bois (hêtres, chênes) sont replantés portant à 710 les arbres du parc et 133 variétés recensées.

Les 40 variétés présentées dans l'arboretum sont les plus représentatives, et les plus intéressantes, de par leur taille ou leur rareté.

L'arboretum emprunte ainsi un parcours intéressant et permet de visiter des lieux insoupçonnés comme la roseraie, le château, tout en préservant le repos et l'intimité des patients de l'hôpital.

Le centre s'étant sur un parc arboré de 5Ha et comporte plus de 70 variétés d'arbres...
>> Visiter l'Arboretum de Bélair
 Centre Hospitalier Bélair © 2008
 Informations légales
PrésentationQuotidien du patientDocumentationVie associativeAgendaAppels d'offresRecrutements