Authentification :
En cas de probleme, Contactez nous
 Coordonnées :
   Centre Hospitalier Bélair
   1 rue Pierre Hallali
   08011 Charleville Mézières Cedex
   tél: 03 24 56 88 88
   tél: 03 24 59 00 18
> Chiffre clés

L'Etablissement en chiffres

Un hôpital dans des villes, des villes dans un département, un département au cœur de l'Europe !

Le C.H. Bélair c’est :

 

  • 1 pôle de psychiatrie générale adulte
  • 1 pôle de psychiatrie infanto-juvénile
  • 1 maison d'Accueil Spécialisée (M.A.S.)
  • 1 service d'addictologie
  • 27 structures de soins ambulatoires réparties l’ensemble du département

 

plus de 700 agents dont

une quarantaine de médecins, des internes

plus de 500 soignants

1 file active d'environ 9000 patients

497 lits et places

un budget de 45 millions d’euros environ

 

Dans un environnement d'une qualité exceptionnelle (30 hectares de bois, d'espaces verts et de fleurs, en ville, à 4 minutes du centre) le site central répartit sur une vingtaine de bâtiments ses structures thérapeutiques et hôtelières :

  • 9 pavillons d'hospitalisation comportant 60% de chambres individuelles
  • des ateliers d'ergothérapie
  • une salle de sport
  • une salle de balnéothérapie
  • une cafétéria
  • un lieu de culte
Le Centre Hospitalier est engagé dans une démarche de développement durable. Des actions visibles, telles que le chauffage au bois de l'ensemble du site, se font jour au fil des années.

Dans des villes

27 structures extérieures sur 7 communes constituent le réseau départemental du Centre Hospitalier : Charleville-Mézières, Sedan, Vouziers, Rethel, Nouzonville, Revin, Givet

Information relative au risque d'infection nosocomiale
Vous entrez dans un établissement de soins. Dans cet établissement il est possible que vous contractiez une infection, qui peut d’ailleurs être identique à celles que vous pouvez attraper chez vous ou à celles que l’on contracte dans toute collectivité : rhume, angine, bronchite, etc.
N’oubliez pas que plus on est fragilisé par une maladie plus on est sensible aux microbes et que toute vie en collectivité augmente obligatoirement le risque de transmission.
Nous ne pouvons pas éviter toutes les infections, d’ailleurs la plupart sont sans danger et nous avons les moyens de les traiter.
Notre établissement dispose d’un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (« nosocomiales » signifie « contractées dans l’hôpital »), d’une infirmière spécialisée en hygiène, d’infirmiers correspondants en hygiène dans chaque service : leur rôle est de tout mettre en œuvre pour limiter les infections et leur transmission.
Pour que leur travail soit efficace, ils ont besoin de votre collaboration.
En effet, vous devrez vous conformer à un certain nombre de règles d’hygiène qui vous protégeront vous mais qui protégeront aussi les autres patients et la collectivité.
La première de ces mesures concerne l’hygiène des mains, elle doit être appliquée par les soignants mais aussi par les patients.
D’autres mesures, plus ou moins contraignantes, seront appliquées selon le type d’infection rencontrée, avec parfois la nécessité de vous tenir à l’écart dans une chambre où vous serez seul(e). Ces mesures ont pour but d’éviter la transmission des germes.

Les déchets à risque infectieux ou potentiellement à risque (souillés par du sang par exemple) suivent une filière spécifique avec une élimination différente selon s’ils sont «mous» ou s’ils sont « coupants/piquants/tranchants ». L’établissement dispose de conteneurs adaptés à chaque type de déchets.
Les Soignants vous informeront des conduites à tenir pour la gestion de ces déchets le cas échéant (vos rasoirs jetables, vos aiguilles à insuline, etc.) car d’une bonne élimination découle une meilleure sécurité pour tous.
Ces principes d’hygiène vous seront expliqués par l’équipe de soins, il faut les respecter.
Si vous souhaitez des précisions n’hésitez pas à poser des questions ou à rencontrer l’infirmier correspondant en hygiène du service qui vous accueille.
Notre établissement, comme tous les établissements de France, est contrôlé par le ministère de la santé dans sa politique de lutte contre les infections nosocomiales.
Le travail qui est mis en place est évalué chaque année et fait l’objet d’un score qui correspond à des critères identiques pour tous les établissements de soins.
Ces critères permettent de guider les programmes d’action à mettre en œuvre chaque année par le CLIN selon les priorités nationales et en fonction des moyens locaux.
Notre objectif est bien évidemment d’assurer une sécurité et une qualité optimales dans ces domaines.

L’équipe d’hygiène du CH Bélair
Les résultats des indcateurs qualité de notre établissement sont consultables sur : http://www.scopesante.fr/#/etablissements/080000318/centre-hospitalier-belair/
 
Le département

Un département au cœur de l'Europe

Les Ardennes de France et de Belgique, ce sont un fleuve et des rivières, des crêtes et des vallées, des troupeaux et du gibier, l'empreinte de l'histoire et des légendes, les traces des héros et des poètes.

Un territoire "différent" à quelques encablures de grandes métropoles européennes Paris, Bruxelles, Lille, Luxembourg, Cologne…

 

Comme ses voisines du Nord et de Lorraine, les Ardennes ont souffert des guerres mondiales et des grandes mutations économiques de la fin du xxème siècle.

Aujourd'hui, grâce à un savoir-faire et une productivité reconnus, aux transferts de technologies, à sa situation centrale au cœur du croissant industriel qui s'étend de Londres à Milan en passant par le Bénélux, la Ruhr et le Lyonnais, à la croisée des axes Paris-Cologne et Rotherdam-Marseille, le département comme la région Champagne-Ardenne trouve son avenir dans un positionnement résolument continental.

 

Atmosphère, Atmosphère…

Contrairement à une idée reçue, il ne fait pas plus mauvais en Ardennes que dans la moyenne des départements. Sur un an, on a pu relever 242 jours de beau temps dont 117 de plein soleil, 75 jours de pluies intermittentes, 52 jours de pluie, 1 chute de neige.

 

La pierre ocre, très lumineuse, les ardoises bleues et la brique rose colorent ses villes à l'architecture élégante où il fait bon vivre.

 

Vivre en Ardennes, c'est entrer dans l'Europe ancestrale et du nouveau siècle, retrouver les valeurs authentiques sans s'éloigner des centres économiques et culturels majeurs.

 Centre Hospitalier Bélair © 2008
 Informations légales
PrésentationQuotidien du patientDocumentationVie associativeAgendaAppels d'offresRecrutements