Authentification :
En cas de probleme, Contactez nous
 Coordonnées :
   Centre Hospitalier Bélair
   1 rue Pierre Hallali
   08011 Charleville Mézières Cedex
   tél: 03 24 56 88 88
   tél: 03 24 59 00 18
> L'Autre

Terrain de " je "

L'Autre est une association créée voilà trente ans à l'initiative d’un groupe de soignants d’un secteur psychiatrique dont le Dr Frédéric, toujours investi, et aujourd'hui animée par M. Jacquemart, éducateur spécialisé pour adulte. Ce couple moteur, renforcé de trois infirmiers psychiatriques membres du comité, accueille toute l'année les patients volontaires au C.A.T.T.P les "Charmettes".

Un nom court qui en dit long

L'Autre désigne tout à la fois l'Association qui promeut des techniques socio-thérapiques en milieu psychiatrique et le Journal éponyme, réalisé en son sein par les patients.
Cette appellation exprime autant qu'elle résume le sens du travail accompli par "chacun ensemble" pourrait-on dire. L'Autre, ce n'est pas l'étranger mais tout simplement et essentiellement celui sur lequel l'on peut s'appuyer. Complément, auxiliaire et opposant tout à la fois, il n'est plus celui qui fait peur mais l'adjuvent nécessaire à la préhension de l'altérité. L'Autre est celui auquel chacun adresse un complément d'aimer qui renvoie à soi-même pour le nourrir et s'en nourrir.
L'Autre, en définitive, permet de sortir de soi pour prendre conscience de soi.

Sortir pour se retrouver

L'objectif principal, assigné voilà trois décennies, est toujours d'actualité : offrir aux patients en souffrance un lieu de convivialité qui autorise par le biais d'activités de sortir de l'institution soignante comme de la maladie, de se confronter au regard des autres, de leur apporter, d'échanger. Les Charmettes offrent ainsi l'opportunité à chaque participant de sortir de son isolement, de construire et se construire dans le respect de ce que l'autre dit et fait.

A l'origine, centrées sur de courts séjours en maison forestière, les activités socio- thérapeutiques s'articulent désormais autour de deux grands axes qui autorisent un véritable investissement sur la durée : l'atelier marionnette et la rédaction du journal L'Autre.

Des patients acteurs et sujets

S'il n'existe pas d' "ailleurs" pour les sujets en souffrance, les Charmettes créent l'opportunité d'un lieu particulièrement ouvert et libre.

L'atelier Marionnette est ainsi ouvert deux après-midi par semaine pour des activités créatives qui relèvent du projet surtout pas de l'occupation. Chacun a l'objectif de "sortir quelque chose dont il est fier" qui, au final, sera donné lors de mini spectacles extérieurs comme dans le cadre "In" du festival international de la marionnette. Les participants, aidés d'un professionnel présent toute l'année, s'exercent aux contraintes d'écriture de saynètes d'une minute, s'initient, après la tringle ou le rideau, aux nouvelles techniques de création et de fabrication. Le même groupe porte ses projets pendant deux ans ; le temps nécessaire à la création de leurs propres marionnettes comme au développement d'histoires qui les concernent et qu'ils aiment particulièrement jouer. Acteurs, ils deviennent autre pour donner aux autres, justement.

L'Autre journal est le second "terrain de je " de l'association qui accueille, une fois par semaine, en atelier d'écriture, une dizaine de patients dans le grenier des Charmettes, un lieu magique et symbolique, particulièrement moteur d'expressivité. Tout à la fois organe d'expression libre et comité de rédaction, l'atelier donne libre cours pendant deux heures à l'imagination de chacun. Les séances, parfois atones ou particulièrement toniques selon que la parole s'inhibe, se confronte, déborde ou interpelle, permettent la production d'écrits sur des thématiques diverses, proches du récit de vie, qui seront publiées tous les six mois dans le cadre du journal. Hors tout égotisme, l'atelier participe aussi et surtout d'un travail sur les conditions de réception car chacun sait qu'il sera lu, apprécié et publié. Chaque écrit est suivi d'une lecture par son auteur, elle est donc l'occasion de livrer un univers, de partager une expérience qui donne à rire, à s'émouvoir, à se sentir vivant. Cet échange se poursuit par la mise en vente du journal à la cafétéria ; une diffusion à l'interne qui mériterait de gagner encore de nouveaux lecteurs.

Une expérience partagée

Le Comité de l'association assure aussi son propre suivi pour agir au mieux dans l'intérêt du patient et se réunit, à cet effet, tous les deux mois autour du Dr Frédéric.
Structure libre, lieu de vie qui brise l'isolement, l'association s'ouvre aussi aux nouveaux infirmiers et aides-soignants qui en expriment la demande. Un tuteur accompagne alors leurs premiers investissements et assure le suivi.
Un système de tutorat que l'association a initié bien avant les recommandations protocolaires.

 Centre Hospitalier Bélair © 2008
 Informations légales
PrésentationQuotidien du patientDocumentationVie associativeAgendaAppels d'offresRecrutements