Authentification :
En cas de probleme, Contactez nous
 Coordonnées :
   Centre Hospitalier Bélair
   1 rue Pierre Hallali
   08011 Charleville Mézières Cedex
   tél: 03 24 56 88 88
   tél: 03 24 59 00 18
> Familles et U.N.A.F.A.M> L'U.N.A.F.A.M c'est quoi ?

L'U.N.A.F.A.M c'est quoi ?  -  Liste des réunions UNAFAM

L'U.N.A.F.A.M c'est quoi ?

UNAFAM Ardennes

http://www.unafam.org/

e-mail : infos@unafam.org

 

Permanence téléphonique au 03 24 56 23 88



5 rue Jean MOULIN

08000 CHARLEVILLE-MEZIERES

 

Correspondante délégation Mme GOBERT Françoise

Mme TOURNIER Michelle

Mr JOSEPH Christian

Le 19 mars 1994, était créée à Charleville-Mézières une section départementale UNAFAM sous la présidence de M. André BECRET. "On avoue plus facilement le Sida, par contre qui oserait dire qu'il y a un malade mental dans sa famille ? Il faut aller chercher les personnes par la main " disait-il.

A sa mort soudaine en 1996, les quelques dix adhérents sont peinés et consternés et ne veulent pas que les efforts fournis restent vains. C'est ainsi que Nicole Bertrand, vice-présidente reprend le flambeau tant sur le plan départemental que régional. Il faut chercher des présidents pour l'Aube et la Haute-Marne, restructurer des bureaux, convaincre pour les Ardennes. L'aide de la Marne, tant financière que conseillère vient à bout des incertitudes.

 

Nous nous réunissions chez A. BECRET puis à la maison parc Deville. L'UDAF met à notre disposition le local où se tiennent les Conseils d'administration tous les deux mois pour les réunions d'adhérents et le Centre Hospitalier Bélair nous accueille pour la réunion générale annuelle. A partir de 1998, la section se structure, obtient les subventions de la ville de Charleville-Mézières, Vouziers, Nouzonville et celle du Conseil Général. Dans le cadre de la SISM (Semaine d'Information sur la Santé Mentale) chaque année, des manifestations ont lieu tant au CHG de l'hôpital Manchester qu'au Centre Hospitalier Bélair.

 

L'UNAFAM Ardennes milite sur divers fronts. Elle doit se faire connaître :

 - Pour aider les familles à mieux vivre au quotidien avec la personne souffrante

 - Pour défendre les intérêts matériels et moraux des malades et de leurs familles.

 

Elle participe donc, auprès des professionnels de la santé et des pouvoirs publics, aux instances consultatives chargées de définir une politique de santé mentale :

 - Conseil d'administration du C.H. Bélair et de l'UDAF

 - Conseil de santé mentale (CDSM)

 - Commission Départementale des hospitalisations psychiatriques (CDHP)

 - Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH)

 - Commission de conciliation

 - Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN)

 - Schéma Régional d'Organisation Sanitaire de psychiatrie.

 

Lors du Congrès de Reims, les 15 et 16 juin 2000, Mme Gillot, Ministre à la santé et aux handicapés a affirmé qu'elle s'engageait et engageait ainsi le gouvernement à mettre en place un rapport Parlementaire qui ferait l'Etat des lieux de l'existant en psychiatrie mais également préciserait les besoins en fonction du handicap psychique défini.

Ce rapport, de ce fait, doit donner des moyens pour mettre en place des réponses adaptées et financées. Les besoins concrets seront mieux connus et évalués. Notre association, notre département attendent beaucoup de ce rapport qui mettra réellement en œuvre le réseau que nous voulons.

Notre travail

Suite au Congrès de Reims, où Mme Gillot nous a dit sa détermination, nous nous sommes employés à collecter diverses informations concernant les acteurs actuels de cet accompagnement dans la Cité (élus, services médicaux, sociaux, logeurs, de tutelles, police, justice, école, insertion professionnelles).

 

Nous avons évalué :

 - La population totale

 - L'existant : nombre de lits, hôpitaux, C.M.P., médecins, foyers post-cure…

 - Les manques : (au niveau des urgences, des disponibilités sur le département, du suivi social hors hôpital…)

 - Les souhaits : foyer de vie, familles d'accueil

 - Les souffrances, l'anxiété : face aux freins lors de soins ou de l'accompagnement.

 

Des témoignages de parents ont été donnés avec leur accord.

Nous voulons montrer l'urgence de la mise en place de solutions pour des raisons diverses :
- Le handicap psychique ne se voit pas toujours,
- les personnes en cause doivent être protégées,

- leur isolement n'est pas acceptable,

- la gravité des problèmes rencontrés exigent des réponses par anticipation,

- les risques sont parfois très graves.

Notre Projet

Le foyer de vie pour les Ardennes

 

Cette structure avec ses deux sections a une approche originale du handicap psychique :

Elle répond au droit à la compensation du handicap sous forme d'un accompagnement médico-social évolutif adapté et nécessaire, elle répond aux besoins du malade psychique dans sa globalité, pas assez malade pour rester en milieu hospitalier, trop fragile encore pour s'insérer dans la vie sociale(Population de 18 à 60 ans et plus, en aval et en amont de l'hospitalisation, temps variable de réadaptation qui permet de préparer un réel projet).

GROUPES DE PAROLES
ANCIENNE MAIRIE DE MOHON 5 rue Jean Moulin 08000 CHARLEVILLE MEZIERES 03 24 56 23 88  RENSEIGNEZ VOUS AU 06 03 94 35 58 OU 06 82 31 47 36

MARDI       11 SEPTEMBRE              17H30 A 19H30

MERCREDI   10 OCTOBRE                9H30  A 11H30

MARDI       13 NOVEMBRE               17H30 A 19H30

MERCREDI 12 DECEMBRE                 9H30 A 11H30


 ACCUEIL  de 14h00 à 16 h tous les jeudis à cette adresse Téléphoner avant au   06 85 08 12 06 OU 06 82 31 47 36
 
Et tous les 2EME mercredi de chaque mois dans les locaux de l’hôpital à l'accueil de 14h00 à 16h00

ÉCOUTE FAMILLE  01 42 63 03 03
 
 Centre Hospitalier Bélair © 2008
 Informations légales
PrésentationQuotidien du patientDocumentationVie associativeAgendaAppels d'offresRecrutements